En septembre 2013, Aix Marseille Université lance le master RH et management responsable des organisations, spécialité Alter management et responsabilité sociale de l'entreprise

En septembre 2013, le master “RH et management responsable des organisations”, spécialité Alter management et responsabilité sociale de l’entreprise, Aix Marseille Université, accueillera sa première promotion.

Frédérique Chopin – maître de conférences et responsable du master – présente la formation et l’intérêt des entreprises à former leurs équipes RH aux enjeux de RSE.

Le master a pour objectif d’apprendre à piloter et mettre en œuvre une démarche RSE, quelle que soit la taille de l’entreprise ou son secteur d’activité. Cela doit s’inscrire dans une politique globale, intégrant le marketing, la communication, la production-distribution, etc. Elle peut donc être un levier pour promouvoir la richesse de l’entreprise au-delà du bilan économique. Notre ambition est d’aider les professionnels RH à devenir des acteurs du changement, sur tous les sujets touchant à la RSE.

La principale caractéristique de cette formation est son orientation RH, qui couvre l’ensemble des problématiques que les professionnels en ressources humaines peuvent rencontrer – comme le bien-être des salariés, leurs conditions de travail ou encore les problématiques éthiques. L’objectif est de fournir des outils pour aborder tous les champs de la RSE, un sujet éminemment transversal et concernant de nombreux sujets importants pour l’entreprise. Les professionnels RH n’ont pas vocation à gérer l’ensemble de ces sujets, mais ils doivent être des acteurs incontournables de cette réflexion. Un responsable RH doit acquérir des compétences quant à la gestion de l’humain. La RSE permet de s’approprier un mode de management stratégique, pas uniquement focalisé sur la recherche de performance économique mais également respectueux des valeurs de l’entreprise. L’enjeu est également d’amener les responsables RH à poser les bases d’un dialogue social qualitatif.

Le contexte de crise économique que nous traversons incite de nombreuses entreprises à mieux concilier la performance économique et la performance sociale. C’est en effet un moyen pour se repositionner en termes de compétitivité, avec des arguments correspondant à une réalité sociale. Elles ont conscience de leurs devoirs mais aussi de leurs intérêts, à la fois économiques – leur positionnement par rapport à la concurrence –, stratégiques – la création ou la consolidation de leurs relations avec leurs parties prenantes – et sociaux – leur réponse aux attentes de reconnaissance des salariés. La RSE s’impose aujourd’hui comme un double enjeu, de fidélisation des collaborateurs et d’attractivité territoriale.

Renseignements auprès de frederique.chopin@univ-amu.fr et candidatures sur :

http://feg.univ-amu.fr/formation/masters/ressources-humaines-management-responsable-organisations