L'IRSTEA recrute un(e) chargé(e) de recherche sur la vulnérabilité et la résilience des fonctions de production au sein des forêts méditerranéennes sous contrainte climatique (13)

Chargé / chargée de recherche sur la vulnérabilité et la résilience des fonctions de production au sein des forêts méditerranéennes sous contrainte climatique

Aix-en-Provence (13)

 

 

 

Discipline: Ecologie forestière

 

CONCOURS ouvert aux candidats possédant un doctorat

NB: dans certains cas et sous certaines conditions, les candidats peuvent demander la reconnaissance de l’équivalence des diplômes qui n’apparaissent pas sur la liste des diplômes exigés aux concours, des diplômes délivrés ou reconnus par un des Etats membres de l’Union européen ou un des Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen, ou de la qualification professionnelle acquise.

Description du poste                                                                                                                  

Irstea, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 3 défis sociétaux, la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1550 personnes réparties sur 9 implantations en France.

L’unité RECOVER (située au Tholonet) mène des recherches sur les risques naturels (crues, inondations, ruptures d’ouvrages hydrauliques, incendies) et le fonctionnement des écosystèmes continentaux aquatiques et terrestres, principalement dans le domaine méditerranéen.

Vous serez affecté-e à l’équipe EMR (Écosystèmes Méditerranéens et Risques, 16 personnels permanents, dont 11 chercheurs et ingénieurs) Les activités de l’équipe EMR s’articulent autour des thématiques de la vulnérabilité et de l’adaptation des forêts (Écologie), de l’évaluation spatiale du risque incendie (Risque) et de la connectivité et biodiversité des territoires (Écologie du paysage). Les activités de recherche en écologie forestière forment un lien indispensable avec les recherches menées sur l’incendie. L’équipe est bien insérée dans les réseaux mondiaux sur les thématiques des incendies et sur la question de l’effet du changement climatique sur les écosystèmes méditerranéens.

Votre mission sera d’étudier le fonctionnement des écosystèmes forestiers et de proposer ou conduire des modélisations aux échelles intermédiaires (plante/peuplement/ massif) et régionales pour appréhender les conséquences directes et indirectes  des modifications climatiques ou de perturbations comme l’incendie sur les couverts végétaux (densité, croissance, productivité, santé, …).

L’objectif est de proposer des solutions d’adaptation pour la gestion (réduction des couverts par éclaircie, modification des essences, gestion des strates basses, restauration …) dans le cadre du changement global. Vous aurez la responsabilité de suivre et valoriser les données de sites suivis par l’équipe, en particulier le site de Font-Blanche (suivi des impacts de la sécheresse sur l’écosystème forestier) en lien avec les dispositifs régionaux, nationaux et internationaux. Vous contribuerez en priorité au niveau de l’équipe sur des activités liées à la vulnérabilité des écosystèmes forestiers, leur gestion, et leur liaison avec le risque d’incendie. Vous contribuerez également au niveau de l’unité à des projets transversaux sur les risques et le fonctionnement des écosystèmes.

Profil recherché                                                                                                                         

Titulaire d’un doctorat en écologie ou ayant une forte composante écologique, vous êtes écologue forestier(ère) ayant travaillé sur l’évaluation de l’influence des facteurs environnementaux sur les végétations au sens large (systèmes forestiers, végétations arbustives, formations dégradées…) et vous possédez des connaissances affirmées sur ces formations végétales à des échelles variées. Vous avez développé des compétences sur l’impact des stress sur le fonctionnement des écosystèmes comme les conséquences des stress climatiques sur la végétation forestière, le rôle du bilan hydrique et sa modélisation au niveau sol/plante/atmosphère, les interactions plantes-plantes et plantes-environnement en lien avec les perturbations.

Vous êtes capable de valoriser votre recherche par des articles scientifiques et techniques, ainsi que dans des conférences internationales et avez un goût pour le transfert auprès des utilisateurs. Une bonne connaissance des milieux méditerranéens serait un atout. Vous êtes capable d’élaborer et de participer à des projets, et de mener des réunions, aussi bien en français qu’en anglais. Vous avez des aptitudes pour l’enseignement, notamment en formation initiale dans les licences et masters.

Pour en savoir plus                                                                                                                    

Marielle Jappiot, Directrice adjointe RECOVER, responsable équipe EMR Marielle.Jappiot@irstea.fr 04 42 66 99 60,

Eric Martin, directeur régional, directeur RECOVER Eric.Martin@irstea.fr 04 42 66 99 11

 Pour postuler                                                                                                                             

Merci de retirer un dossier de candidature :

Le dossier est à renvoyer au plus tard le 12 avril 2018 à : Irstea

Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Pôle recrutement

1 rue Pierre-Gilles de Gennes CS 10030 F-92761 ANTONY Cedex