Vitrolles s'offre une station "high tech"

Le 28 janvier 2008, à 16 heures, Guy Obino, le maire de Vitrolles, coupera le ruban de la nouvelle station d'épuration de Vitrolles. Cet équipement "High tech" qui bénéficie des dernières technologies a coûté 32 millions d'euros co-financés par : l'Agence de l'eau (37%), le Conseil général des Bouches-du-Rhône (20%), la Communauté du Pays d'Aix (12.4%), la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (10.6%) et la Ville de Vitrolles (20%).

Prévu pour retraiter les eaux usées de Vitrolles mais aussi des Pennes Mirabeau et de Cabriès-Callas, ce nouvel équipement a une capacité de traitement de 120 000 équivalent habitants. La construction des bâtiments a été confiée à la société Dumez et le process de traitement des eaux à Stereau, filiale ingénierie et construction du groupe Saur. C'est la Société des Eaux de Marseille qui sera chargée de son exploitation.

Cette station dernière génération préservera la bonne qualité des eaux de la Cadière, de l'étang du Bolmon et donc de l'étang de Berre, grâce a des procédés de traitement qui répondent au-delà des exigences des réglementations françaises en zone sensible.

La station d'épuration de la Glacière est une des réalisations emblématiques parmi les actions de la commune de Vitrolles pour la protection de l'environnement. Un aménagement paysager ouvert aux habitants et une intégration optimisée dans le site. Une attention toute particulière a été portée à l'intégration de la station dans son environnement.

Elle accueillera les visiteurs petits et grands qui pourront découvrir ce site "High Tech "à travers différents circuits pédagogiques qui sont équipés d'un ascenseur et de rampe à pentes réduites assurant l'accès des personnes à mobilité réduite. Un espace d'information vitré placé à l'intérieur du bâtiment technique permet de découvrir les différentes étapes du traitement de l'eau et de l'air au travers de panneaux pédagogiques.

 

Source : Enviro2B, 25 janvier 2008

© 2008 Enviro2B - Tous droits réservés