Eau - dernier rapport de la banque mondiale

  • Archives
  • Par  EA éco- entreprises

Si l’Ethiopie , Haïti et le Niger sont les pays les plus confrontés à la pénurie d’eau, il ne faut pas oublier également les 700 millions de personnes, réparties dans 43 pays, qui sont situation de «stress hydrique», selon un nouveau rapport publié par la Banque mondiale le mois dernier http://www.worldbank.org/ieg/water/.

Ces dernières années, près d’un tiers des projets de la banque mondiale ont été liés à l’eau, pour un total de 54 milliards de dollars. Certains, bien sûr, ont été controversés, puisque les barrages, les projets d’irrigation, la prévention des inondations et autres projets de gestion des bassins versants aide souvent un groupe au détriment des autres. Et on voit aussi de nombreux projets échouer une fois construits, parce que le pays hôte n’est pas riche ou assez sophistiqué pour les maintenir.

Le rapport note en effet que «la plupart des pays ayant des problèmes de pénurie grave d’eau sont également si pauvres qu’ils ne sont «pas suffisamment solvables pour emprunter et sortir de la crise de l’eau ». La banque s’est donné des directives afin d’être plus efficace : Premièrement, elle va soutenir des projets qui donnent l’accès à l’eau à la plupart des gens. Elle va également rechercher des projets préservant les eaux souterraines et permettant la restauration de l’environnement.

D’autre part, elle va accorder plus d’attention aux solutions pour arrêter l’encrassement des stations d’épuration.

Source : http://infos-eau.blogspot.com/2010/04/eau-dernier-rapport-de-la-banque.html