La Commission européenne propose une stratégie en faveur d'une bio-économie durable en Europe

La Commission européenne a adopté une stratégie visant à intégrer davantage et de manière plus durable l’utilisation
de ressources renouvelables dans l’économie européenne.

La stratégie de la Commission, assortie d’un plan d’action, intitulée «Innovation au service d’une croissance durable :
une bioéconomie pour l’Europe» définit une approche cohérente, intersectorielle et interdisciplinaire pour traiter le problème. Il s’agit de parvenir à une économie plus innovante et à faibles émissions, à même de concilier les impératifs d’une agriculture et d’une pêche durables, de la sécurité alimentaire et de l’utilisation durable de ressources biologiques renouvelables à des fins industrielles, tout en assurant la protection de l’environnement et la biodiversité.

Le secteur de la bioéconomie dans l’UE représente déjà un chiffre d’affaires de près de 2 000 milliards d’euros et emploie plus de 22 millions de personnes, soit 9% de la population active totale de l’UE, dans l’agriculture, la sylviculture, la pêche, l’agroalimentaire, la production de pâte à papier et de papier, ainsi que dans certains secteurs de l’industrie chimique, des biotechnologies et de l’énergie. On estime que, d’ici à 2025, chaque euro investi dans des actions de recherche et d’innovation en matière de bioéconomie financées par l’UE produira 10 euros de valeur ajoutée dans les secteurs de la bioéconomie.

Accéder aux informations sur la stratégie