AAP Démonstrateurs industriels pour la Ville Durable

  • Innovation
  • Par  MEBAREK Lounis

L’appel à projet Démonstrateurs industriels pour la ville durable (AP DIVD) est dédié à

l’émergence de projets urbains présentant une forte composante d'innovations liées
notamment à l'intégration des fonctions urbaines. Ces projets complexes font appel à des
technologies novatrices mais requièrent également d’innover dans les processus
d’élaboration, de mise en oeuvre et de gouvernance.

Cet appel à projet vise ainsi à expérimenter de nouveaux modes de conception et de gestion
des projets urbains. Les bénéfices collectifs attendus de cette expérimentation sont un usage
plus sobre des ressources, une réduction des coûts publics et privés, une plus grande
cohésion sociale et une démocratie facilitée. Il doit aussi permettre l'expression de savoirfaire
susceptibles de constituer des références au-delà de nos frontières, favorisant une
compétitivité à l’export essentielle à nos entreprises et à nos territoires aujourd’hui.

Cette démarche, dans le domaine urbain, s’inscrit plus largement dans le cadre d’un
dispositif au service de la transition écologique et énergétique pour la croissance verte dont
l’objectif est de permettre l’émergence de projets innovants pour lesquels la puissance
publique peut jouer le rôle de facilitateur. Ces projets bénéficieront pour cela d’un
accompagnement spécifique par la puissance publique sur la base d’engagements
réciproques avec les porteurs de projets en vue de lever les freins à leur réussite.

 

Objectifs de l’appel à projet :

Pour l’appel à projet Démonstrateurs industriels pour la Ville durable, il s’agit de mobiliser les
acteurs publics et privés autour de sites pour des réalisations pilotes sur lesquels sera mis
en oeuvre un projet urbain cohérent, intégrant de façon systémique des innovations
technologiques, sociales et/ou organisationnelles. L’objectif consiste à questionner les
modèles traditionnels de conception, de construction et de gestion de la ville et des territoires
pour atteindre des niveaux de services, de performances environnementales et de
développement économique particulièrement élevés.

Les enjeux identifiés sont multiples, notamment :

En termes de gestion urbaine :

 • Économiser les ressources (eau, sol, énergie, matériaux) ;
• Marquer une rupture par rapport aux projets actuels en traitant de manière plus
intégrée l’ensemble des thématiques (énergie, mobilité, services de proximité,
traitement des eaux et des déchets, économie circulaire, intégration de la
biodiversité, services écosystémiques, ...) ;
• Renforcer l’attractivité des villes par une amélioration de la qualité de vie et des
services

En termes économiques :

• Faciliter la passation de marchés publics à visée innovante et aider les acheteurs
publics à en faire une meilleure utilisation stratégique pour stimuler l’innovation en
matière de développement urbain durable ;
• Développer des modèles économiques innovants et rentables et favoriser leur mise
en oeuvre par adaptation éventuelle des cadres juridiques ;
• Faire émerger de nouvelles formes d’action publique, de nouveaux modes de
partenariat ;
• Démontrer la capacité des acteurs français - publics et privés, grandes entreprises,
ETI, PME et start-up - à construire une gouvernance multi-acteurs des phases de
conception jusqu’à la réalisation et l’exploitation ;
• Crédibiliser ainsi la matérialité de l’offre française tant en termes d’approches
intégrées que d’excellence technologique, notamment dans une perspective
d’exportations.

L’État entend favoriser, sur des démonstrateurs, l’expression et la concrétisation de cette
ambition. Il lance à cet effet un AP pour la réalisation de projets urbains particulièrement
ambitieux, qui ont vocation à devenir la vitrine de l’excellence française en matière de ville
durable.