AAP Fonctionnalités écologiques et territoriales des infrastructures linéaires de transport et de leurs emprises

  • Innovation
  • Par  MEBAREK Lounis

L’appel  à  projets  de  recherche  2017  est  lancé  en  partenariat  avec  les  membres  du  Club infrastructures linéaires et biodiversité (CILB), le MEEM, l’ADEME et la FRB.
Le  présent  appel s’intéresse  aux  fonctionnalités  écologiques  des  territoires  concernés  par  le développement,  l’usage  et  les  évolutions  des  infrastructures  linéaires  de  transports  et  de  leurs emprises.
Il  est  proposé d’encourager  les  recherches  qui  saisiront  les  effets  des infrastructures et les opportunités qu’elles peuvent offrir notamment grâce à leurs emprises. L’ambition est de valoriser les recherches inscrites dans une vision plus globale des infrastructures dans leurs milieux, et se saisissant non seulement des caractéristiques mais aussi, des dynamiques affectées, prenant en compte les spatialités et les temporalités des phénomènes. 

Dans la dynamique de la déclaration finale de la conférence IENE 2016, l’appel aborde les effets des infrastructures, selon leurs échelles, sous plusieurs angles : écologiques, sociaux-économiques, paysagers,  juridiques  ou  patrimoniaux.  Toutes  les  infrastructures  linéaires  de  transport  et  leurs emprises  pourront  faire  l’objet  de  recherches,  qu’elles  soient  routières,  fluviales,  ferrées  comme énergétiques ainsi que leurs interfaces avec les territoires : gares, ports ou aéroports.

L’APR concerne trois dimensions principales qui peuvent être traitées simultanément ou indépendamment : 

  • Gestion territoriale des fonctionnalités écologiques : ajustement, transition, réversibilité.
  • ILTe, territoires, paysages et biodiversité : comment concilier gouvernance territoriale et fonctionnalités écologiques autour des infrastructures ? 
  • Fonctionnalités sociétales et environnementales des ILTe : quels outils et quelles perspectives ? 

Plusieurs  types  de  projets  pourront  être  déposés :  projets  de  recherche,  projets  exploratoires, projets incubatoires  et cartographie ou revue systématique.

A retenir

Les projets de recherche ont une durée maximale de trois ans et doivent remplir les différents critères scientifiques et administratifs du présent appel thématique.

- ordre de grandeur des subventions : 80 k€ ;
- durée : 12 à 36 mois ;
- consortium : possible, une attention particulière sera portée à la qualité de la coordination scientifique. 

Pour les projets d’incubation l’objectif est de fournir une aide financière et scientifique pour aboutir au dépôt de projets auprès de l’ANR, de H2020 ou de Life + 

Dates à retenir

Pour plus d'information, je clique ICI