AAP PRIMEQUAL Programme de recherche interorganisme pour une meilleure qualité de l'air Agriculture et qualité de l’air

  • Innovation
  • Par  MEBAREK Lounis

Les relations entre agriculture, atmosphère et pollution de l’air sont l’objet de nombreuses préoccupations. Ainsi le suivi et la réduction de la contamination aérienne par l’agriculture est à présent inscrite dans les politiques publiques. En même temps, cette activité subit de façon significative l’impact de pollutions dont elle n’est pas toujours à l’origine.

 

Dans ce contexte, des verrous de connaissances doivent être levés et des outils d’aide à la décision mis en œuvre afin d’éclairer au mieux les décisions politiques et d’identifier les leviers d’action pertinents.

 

Le présent Appel à propositions de recherches (APR), lancé dans le cadre du programme PRIMEQUAL (Programme de Recherche Interorganisme pour une MEilleure QUALité de l'air, copiloté par le MEDDE et l’ADEME) en association avec le MAAF, se décline en 3 axes :

  • Axe 1 : Caractériser et réduire les émissions de polluants atmosphériques liées aux systèmes de production agricoles/sylvicoles.
  • Axe 2 : Caractériser les impacts de la pollution de l’air sur les productions agricoles/sylvicoles, et les impacts sanitaires, environnementaux et économiques de la pollution de l'air d’origine agricole.
  • Axe 3 : Favoriser l’innovation et l’amélioration des pratiques : dynamiques sociales et socio-techniques, politiques et socio-économiques.

L’objectif de cet APR est en particulier de privilégier des approches innovantes et intégrées s’inscrivant dans une cohérence d’ensemble qui prennent en compte la qualité de l’air conjointement avec d’autres enjeux environnementaux (ex : changement climatique, qualité de l’eau, biodiversité …), sanitaires, économiques… . L'interdisciplinarité des consortiums ainsi que les projets intégrateurs participant à plusieurs axes de l'APR sont encouragés.

 

Au vu des enjeux sous-tendus par la problématique « Agriculture et Qualité de l’air », des avancées  sont particulièrement attendues en termes de recherche-action avec une dimension prospective forte. Afin d’assurer en amont la faisabilité et de favoriser le transfert et la traduction en action des résultats, les projets pourront intégrer des acteurs économiques, du développement agricole, de la qualité de l’air et avoir un ancrage territorial (ex : territoire pilote).

Date d'ouverture du dépôt des dossiers : 02/11/2015 14:17

Pour plus d'information