La BAD signe un accord de cofinancement avec l’AFD

  • International
  • Par  MEBAREK Lounis

L’AFD signe un accord le 25 novembre 2015, avec la Banque Africaine de Développement (BAD) pour augmenter le financement de projets en Afrique subsaharienne et en Méditerranée. Akinwumi Adesina, président de la BAD précise que « cet accord va permettre à la BAD de mettre en œuvre cinq priorités majeures à savoir éclairer l’Afrique et lui donner de l’énergie, nourrir l'Afrique, intégrer l'Afrique, industrialiser l’Afrique, et améliorer la qualité de vie des peuples d'Afrique pour renforcer le développement et la lutte contre le changement climatique sur le continent ».  
  
Cet accord va permettre d’accentuer le nombre de projets ainsi que le volume de ressources disponibles dans les secteurs des infrastructures d’énergie, du transports, de l’eau et de l’assainissement. Il adhère aussi aux objectifs du développement durable auxquels tous les pays doivent répondre. Les deux institutions financent notamment des projets d’énergie renouvelable.  
  
La BAD et l’AFD ont participé à trente-six projets depuis 2005. « La collaboration entre la Banque africaine de développement et l’AFD témoigne, qu’au-delà des projets, une relation durable et de confiance s’instaure entre les équipes » certifient les deux dirigeants.  
  
En 2014, l’Afrique représente 36,5% de l’activité de l’AFD, soit 2,95 mrds € en 2014. La même année, la BAD a financé 232 opérations pour un montant total de 6,3 mrds €. 
Source: Econostrum