ECO-RAIDER témoigne ... pourquoi Ea

ECO-RAIDER est un bureau d’études en environnement que j’ai créé en 1999. L’activité du bureau d’études s’applique dans le conseil en traitement et gestion des eaux usées industrielles, en management de l’environnement, en assistance à Maîtrise d’ouvrage sur la construction d’ouvrages d’épuration.

Seule dans le bureau d’études depuis 2011, j’ai décidé en 2012 de rejoindre Éa éco-entreprises pour développer un relationnel et un réseau professionnel. Des « petits déjeuner » thématiques, des «Ea times » et des participations à POLLUTEC sur le stand d’Ea m’ont permis de rencontrer et discuter avec des confrères dans des secteurs similaires ou connexes au mien. Certains adhérents d’Ea sont devenus des partenaires que je recommande à des clients ou vers qui j’oriente leurs demandes.

Depuis trois ans référencée comme expert auprès de l’ONU pour le Développement industriel, je cherchais à développer ce type de prestation d’ expertise auprès de grandes organisations internationales.  C’est pourquoi lorsqu’ Éa éco-entreprises a organisé une mission à la Banque Mondiale à Washington, j’ai profité de l’opportunité. Le sujet de cet atelier (répondre aux appels d’offres de la Banque Mondiale) ne concernait pas vraiment une structure comme ECO-RAIDER du fait de sa taille notamment. Je savais cependant que, tout comme l’ONU dispose d’une « banque » de personnes validées pour leur expertise en vue de réaliser des missions, la Banque Mondiale dispose d’une « Water Expert Team ».

J’ai donc participé à la mission et j’ai assisté aux présentations et conférences. Lorsque j’identifiais des personnes intéressantes pour mon projet, je suis allée les rencontrer et j’ai discuté avec elles. A force de démarches j’ai identifié les personnes clés et j’ai eu deux entretiens décisifs directement dans les bureaux de la Banque Mondiale. En revenant de cette mission j’ai transmis CV et références et j’ai gardé le contact avec les personnes rencontrées.

Dix mois après cette mission j’ai été contactée par la Banque Mondiale pour une première intervention « test » sur un programme au Maroc. Depuis j’ai été « validée » dans la Water Expert Team et j’interviens actuellement sur deux programmes de la Banque Mondiale (Maroc et Cameroun).