À Marseille, l'innovation au service de l'eau - La Provence - 26/06/2019

 

À Marseille, l'innovation au service de l'eau

Par Geneviève Vanlede      

 

Yves Fagherazzi, DG de la Seramm, Valérie El Merini, directrice du cluster Éa éco-entreprises et Vincent Lambert, directeur de l'agence Une rivière un territoire Durance Méditerranée (EDF Hydro Méditerranée) hier à l'Hydro business meeting. Photo Geneviève LEDE

Cela pourrait être simplement une histoire d'eau. Mais à l'heure du réchauffement de la planète et de l'épisode caniculaire qui s'abat sur la Provence, Hydro business meeting prend tout son sens. Plus de 200 acteurs de la filière "Eau" se sont réunis hier au Palais de la Bourse de Marseille pour booster leur business mais aussi tenter de répondre aux enjeux de demain, sensibiliser et mobiliser acteurs économiques, politiques et particuliers. Organisé par la CCIMP, cet événement alliait à la fois des échanges sur les grands enjeux de la filière de l'eau et de l'hydraulique en région Sud (soit 320 établissements et 3 300 emplois directs), des rencontres entre entreprises et grands donneurs d'ordres, des challenges d'innovation et un espace d'exposition.

Lors de la table ronde consacrée au "Changement climatique et à la gestion des ressources en eau en Provence", des experts ont confronté leurs points de vue. Quelles solutions pour faire face au stress hydrique, à l'évolution des régimes pluviométriques, à la canicule mais aussi aux épisodes pluvieux intenses et autres inondations ? "Nous sommes bien implantés sur la région Sud avec 40 usines et barrages, rappelle Vincent Lambert, directeur de l'agence Une rivière un territoire Durance-Méditerranée (EDF Hydro Méditerranée). Nous réalisons chaque année 30 M d'achats pour entretenir et valoriser nos ouvrages et nous essayons que cela bénéficie aux entreprises du territoire dans le respect des appels d'offres. C'est une énergie du futur. Il faut que nos usines soient mises à niveau pour profiter des nouvelles technologies."

Un moyen d'augmenter la productivité

"L'innovation est un moyen d'augmenter la productivité interne mais également de développer des services", souligne Lionel Ercolei, directeur de l'innovation à la société des Eaux de Marseille. Pour Yves Fagherazzi, directeur général de la Seramm (filiale de Suez eau), "quand on parle innovation, on pense à l'évolution des métiers et la digitalisation de l'activité. Mais c'est aussi le moyen de préserver les ressources et d'adapter les systèmes comme la transformation du biogaz en biométhane (ce qui représente la consommation énergétique de 2 500 foyers). Ou encore traiter les eaux usées pour créer de l'hydrogène."

Dirigé par Valérie El Merini, le cluster EA éco-entreprises mène "un travail de coconstruction avec les entreprises et les donneurs d'ordres" et favorise l'émergence de solutions et de services innovants visant à comprendre, mesurer, prévenir, limiter l'impact des activités humaines sur l'environnement. Des start-up ont également pitché sur quatre défis relatifs aux enjeux de la filière Eau. Si l'innovation peut répondre à bien des problèmes, cela ne suffira pas sans un changement radical de nos comportements pour préserver ce bien commun.