Éa éco-entreprises - Le Prides devient délégation régionale du pôle de compétitivité EAU

Le Prides Éa éco-entreprises, qui rassemble les acteurs de la filière de l'environnement au niveau régional, a été retenu en mai dernier pour faire partie du nouveau pôle de compétitivité à vocation mondiale dédié à l'eau.

Labellisée Prides par la Région Paca en 2007, l'association Éa éco-entreprises, qui accompagne depuis sa création en 1996 les acteurs régionaux de la filière de l'eau, mais aussi, depuis 2004, de l'ensemble du secteur de l'environnement, deviendra bientôt également pôle de compétitivité à vocation mondiale. Un cluster entièrement dédié à la thématique de l'eau. «Lorsqu'un nouvel appel à projets portant sur la constitution de pôles de compétitivité a été lancé en 2009, nous avons rapidement décidé de nous positionner, rappelle Martine Didier, directrice de l'association qui rassemble principalement des PME-PMI, des laboratoires de recherche, des centres de formation et des universités. Nous avons déposé un projet, en revenant sur notre problématique historique : l'eau».

 

Démarrage effectif en 2011
Le dossier de l'association basée en Paca a finalement été regroupé avec ceux du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, avant d'être retenu par le Comité interministériel pour l'aménagement et le développement du territoire. Le nouveau pôle de compétitivité à vocation mondiale EAU sera également chargé de coordonner les deux autres pôles eau labellisés, en Lorraine-Alsace et dans le Centre. «Nous sommes actuellement en train de travailler à la rédaction des statuts de l'association qui portera le pôle, ainsi qu'à une feuille de route stratégique commune pour les trois ans à venir, confie Martine Didier. Le siège du pôle devrait être basé à Montpellier, et pour notre part, nous jouerons un rôle de délégation régionale en Paca». Ainsi, alors que l'association devrait être officiellement créée cet été, la signature des contrats avec les Régions et l'État ne devrait intervenir qu'en octobre prochain, pour un démarrage effectif des activités du pôle prévu pour début 2011. «D'ici là, nous souhaitons d'ores et déjà positionner trois importants projets interrégionaux en novembre prochain, auprès du Fonds unique interministériel (FUI), prévoit Martine Didier. Par la suite, nous accompagnerons le montage de projets de toute nature ». Éa éco-entreprises, qui est à ce jour animé par six personnes, attend également de cette labellisation l'apport de nouveaux moyens financiers, et souhaite, à terme, pouvoir recruter de nouveaux collaborateurs.

 

Tél.: 04.42.97.10.15 - www.ea-ecoentreprises.com

Source : Le Journal des Entreprises, 02 juillet 2010